Camino online XIV
August 29, 2020
Show all

Camino online XV

THANK YOU!

P. Javier Aparicio, osb

Monasterio Benedictino Rabanal del Camino

Sincèrement, je ne sais pas si la joie d’écrire ses phrase est causée par la fin de ce projet ou bien la joie des expériences venus de ces semaines en chemin. Quelques personnes disent que le but est le chemin, mais d’autres disent que le chemin est le but. Honnêtement, je ne sais pas…

Mais, je sais que depuis ce temps en chemin, le chemin et le but ne peuvent pas exister l’un sans l’autre.

C’était la fin de mai pendant l’expansion de la pandémie quand nous avons commencé ce “Camino online.” L’intention était simple: marcher vers l’intérieur et aussi à marcher vers l’extérieur. Nous avons vécu des mois intenses et les statistiques n’ont pas d’explication. Pour mettre en chemin cette initiative, nous avons eu besoin de la collaborations, les abbés de nos monastères, les amis qui ont pris le temps à écrire en papier ou par audio leurs pensées, une équipe de traducteurs pour que chaque texte soit traduit en au moins six langues: anglais, allemand, français, correan, italien et espagnol. En totale, plus que quarante personnes qui ont gentiment à se porter bénévolement afin de réaliser ce projet. Cela a pris des heures de montage, d’apprendre les programmes inconnus, les enregistrements, les audios…la sélection d’images et textes. A la fin, il y avait au moins l’échange de 450 courriels afin que cela soit prête pour le dimanche. Entre tout cela, il y avait aussi les “pèlerins inconnus” qui ont partagé leurs réflections chaque semaine ou qui ont fait des visites virtuels à chaque monastère.

A tous: merci beaucoup!

Merci beaucoup aussi à ceux qui ont offert ce qu’ils pouvaient en tant que don. Vos dons seront bientôt partagés avec les communautés qui ont le plus besoin et qui souffrent des conséquences de la pandémie. Le plus vite que possible, et quand le destin des dons soient décidés, nous serons en contact de nouveau afin de partager l’information.

El Monte del Gozo est un lieu où les pèlerins voient pour la première fois la cathédrale de St. Jacques de Compostelle. Depuis des semaines, ou bien des mois de pèlerinage, la joie et aussi la détresse à contempler la fin nous rendre confus dans le sens le plus profond d’une expérience.

On continue immergé dans une situation qui a changé nos vies d’une forme sauvage et imprévu…et ce qui est pire avec un avenir toujours inconnu et imprévisible.

Notre Père, St. Benoît était un saint sage qui vivait dans un monde qui passait par une époque sombre et il continue à nous offrir un rayon de lumière avec un point qui nous tourne vers le Christ. St. Grégoire le Grand nous dit sa réponse pratique à une pandémie: St. Benoît a partagé la nourriture et l’huile aux gens de son coin afin d’assurer qu’ils pouvaient se maintenir avec le minimum. Comme on a entendu de la bouche de St. Paul dans une de ces lettres de la fête de St. Benoît, “Vive joyeux pour l’espoir, sois patient dans la tribulation et préserver dans la prière.” Romans 12:12

J’aimerais conclure ces lignes avec deux pensées qui m’ont accompagné durant ces derniers jours. Le premier est le fruit de la lecture d’un livre que je viens de terminer, il y a une semaine: “Humankind. A hopeful history” de Rutger Bregman:

N’ayez pas peur! Soyez réaliste. Soyez courageux. Soyez juste à votre nature et offrez votre confiance. Faites du bien dans la lumière et n’ayez pas honte de votre générosité. On pourrait vous traiter de naïf au début. Souvenez-vous en: ce qui soit naïf aujourd’hui pourrait être le bon sense de demain. C’est le moment pour un nouveau réalisme. C’est un moment pour un nouveau genre d’humanité.

La deuxième pensée vient de la biographie d’une des collaboratrices de ce “Camino online” en tant que niveau professionnel et spirituel:

J’espère que vous trouverez ce qui donne à votre vie un sens profond. Une raison d’être. Peut-être un événement pour lequel vous êtes prêt à mourir, peut-être quelque chose qui vous donne de l’énergie ou enthousiasme pour que vous puissiez aller toujours en avant. Je ne peux pas vous dire ce que cela pourrait être pour vous-c’est votre tâche à trouver, à choisir et à aimer. Je pourrais tout simplement vous encourager à commencer la rechercher et à vous supporter.” Ita Ford, M.M.

Avec ces deux pensées, on arrête le “Camino online.”

Que Dieu vous bénisse et qu’il vous garde en son paix.

De notre monastère bénédictin à Rabanal del Camino, nous vous gardons dans nos pensées et dans nos prières.

FAIRE UN DON