Camino online XI
August 8, 2020
Camino online XIII
August 24, 2020
Show all

Camino online XII

TANZANIE

ABBAYE MVIMWA

Notre abbaye a été fondée en 1979 par les moines de l’abbaye Hanga. La communauté compte 102 membres y inclus les postulants et les novices. Nous avons trois maisons dépendantes, où les moins vivent et servent Dieu dans les tâches pastorales et sociales. Nous vivons généralement une vie monastique, consacrée à l’Évangile de Jésus par la prière et le travail. Notre forme d’engagement inclut les services sociaux dans les domaines de santé et d’éducation et aussi les autres formes de soutiens quotidiennes. Avec les services pastorales dans les paroisses, et au centre de pèlerinage à Pugu-Dar es Salaam, nous avons un apostolat spécial aux femmes et aux enfants vulnérables dans les villages qui entourent l’abbaye.

En plus des projets économiques qui maintiennent le monastère et notre apostolat, en ce moment, nous adoptons de nouvelles manières à évangéliser. Nous diffusons la liturgie des Heures, surtout le chant des vêpres par Radio Maria. C’est remarquable et très bien apprécié par l’apostolat. En ce moment, nous commençons un sanctuaire marial à l’abbaye Mvimwa. Cela servira comme un centre de pèlerinage auquel les gens de tous les régions du pays peuvent visiter pour les services spirituels. Notre mission d’aujourd’hui est d’apporter l’Église plus près de son peuple et d’apporter le peuple plus proche à l’Église. Afin de faire cela, nous avons besoin des infrastructures particulières. Avec ces infrastructures on pourrait faire des programmes d’accompagnement en tant que bénédictins missionnaires. Apportez votre appui comme vous pourriez.

Nous embrassons sérieusement la reforestation comme notre réponse à Laudato Si. Nous impliquons les gens de la région autour de l’abbaye dans ce grand projet, en apportant le thème de la protection environmental. La réponse est tout à fait remarquable à ce projet. L’incinération du forêt avait beaucoup diminué et quelques individus et familles ont commencé à planter les arbres en réponse à la déforestation mais aussi comme investissement dans l’avenir. La protection de l’environnement est un projet continuelle que doit être ampli dans l’avenir.

RÉFLEXION

16 AOÛT

Je vois le but

Abbot Pambo Mkorwe

En 2014, quand j’étais étudiant à Rome, j’étais bénit d’entendre parler à propos le Chemin St. Jacques de Compostelle. Pendant mes vacances, j’ai prévu visiter et voir la réalité du célèbre Chemin. En route à Madria, j’ai prévu visiter le Père Walter Jukwil, un ancien missionnaire qui était malade à Trier en Allemagne. J’ai pris un vol bon marché offert par Vueling Airlines avec trois arrêts et les attentes de plusieurs heures. Malheureusement, en changeant les vols à Barcelone, ma valise avait été perdue. J’avais seulement mon ordinateur portable, mon passeport, mes billets et un livre avec moi. C’était la première fois que j’ai perdu ma valise. Je suis resté sans aide.

En arrivant à Trier, j’ai expliqué la mauvaise nouvelle au Père Walter Jukowil. Généreusement, il m’a offert quelques de ses propres chemises, et il m’avait amené au supermarché afin d’acheter les besoins. J’ai tout de suite appris et apprécié la gentillesse et la générosité d’un ancien missionnaire et des pères blancs à Trier. C’était une malchance pour moi. Ce que j’ai appris c’était que l’on a besoin de l’autre. Des fois, la malchance vient afin de nous enseigner l’humilité.

Après trois jours à Trier, je suis allé à Rabanal del Camino par Madrid. J’ai essayé à trouver ma valise, mais je n’avais pas de succès. L’entreprise semblait têtu. J’avais les assurances de la compagnie de vol, mais ces assurances étaient vides. J’ai appris que ce n’est pas tout le monde qui a les soucies pour vous et vos problèmes. Croyez en Dieu, croyez en vous-même, soyez de pied et appréciez ceux qui vous aide d’une manière ou l’autre. Il y a les gens et les événements qui sont mis sur notre chemin afin de nous montrer l’amour de Dieu. Dans ma pêrte, il y avait un but.

Prennent un autobus nocturne de Madrid à Astorga est un expérience particulier. En suivant les signes d’Astorga à Rabanal, j’ai marché à pied. J’ai pris la décision à ne personne demander, mais à suivre les signes. Finalement, je suis arrivé à Rabanal et le monastère de Monte Irago. J’ai rencontré le Père Pius OSB qui m’avait accueilli en quelques mots Swahili et m’a offert la meilleure d’hospitalité. La fatigue et la détresse de la perte de ma valise à vite disparu. Il m’a montré une chambre et il m’a fait visiter le petit monastère. Ensuite, lui-même, un vieux prêtre bénédictin et ancien missionnaire d’Afrique de l’Est, est entré dans la cuisine afin de me préparer un bon repas. Tout cela a soulagé mes pensées. Je me sentais bien dans mon peau et j’avais oublié les douleurs et la perte de ma valise. De cela, j’ai appris que malgré les tribulations de la vie, Dieu met les gens sur notre chemin afin de soulager nos douleurs, enlever nos soucies et à nous encourager et à nous montrer le but.

Dans n’importe quelle situation, il y a un but. Toujours en avant. Regardez la destination et allez. Vous arriverez au but.

Passant quatres semaines au petit monastère bénédictin de Monte Irago était un des plus précieux moments de ma vie. Une communauté de deux prêtres qui travaillait avec les pèlerins était bien fascinant. Le montant de collaboration, la dédication à servir les pèlerins et le travail sans cesse d’arriver au mission du monastère était bien impressionnant. Ils n’étaient que deux. Ils ont fait tout ce qui était nécessaire: la liturgie monastique, la cuisine, le nettoyage, les services pastorales dans les paroisses du coin, l’administration du monastère, etc.

Les bénévoles venait de très loin afin de donner un coup de main au monastère. Plusieurs utilisaient leurs vacances, et leurs ressources financières afin d’aider la mission du monastère. Pauvre moi se plaignait d’une valise perdu. Les autres utilisaient ce qu’ils avaient afin de servir les autres et semblaient plus heureux et sains. À Rabanal, j’ai reçu une leçon de vie: cela était le but.

Avant tout, quand je parlais aux pèlerins des nations divers, d’origins divers avec des motivations divers, j’ai appris qu’il existe de différentes formes de spiritualités. Beaucoup de monde souffre en cherchant Dieu jusqu’au moment ou ils le trouve. Je me sentais chanceux car je n’ai jamais dû souffrir avec ma foi. Je suis né et j’ai grandi dans la foi catholique d’une ambiance calme. Plusieurs doivent le chercher dans les douleurs et dans les larmes pendant toute la vie.

Maintenant, je gère une grande communauté et je regarde en arrière: le Seigneur m’a aidé et il m’a guidé par les montagnes et les vallés, pour que je puisse apprendre pour moi même et pour les autres. J’emploie mes expériences afin d’encourager les autres pour qu’ils puissent atteindre leurs buts.

Ce qui arrive dans la vie a une raison. Restez calme, écoutez attentivement à ce que le Seigneur veut nous dire par ce qui arrive sur notre chemin. Demandez la grâce de tranquillité et la docilité à suivre la volonté de Dieu. Dans tout, je vois la raison.

En conclusion, on pense à un passage de l’Ecclésiaste, chapitre 2: versets 1 à 6. La parole de Dieu dit: Je me suis dit :

« Va, essaie la joie et goûte au bonheur. » Eh bien, cela aussi n’était que vanité :Au rire, j’ai dit : « Tu es sot ! » et à la joie : « À quoi sers-tu ? » Je résolus de m’adonner au vin, tout en poursuivant la sagesse, et je me livrai à la démesure, le temps de voir ce qu’il est bon, pour les fils d’Adam, de faire sous le ciel pendant le peu de jours qu’ils ont à vivre. J’ai entrepris de grands travaux : je me suis bâti des maisons et planté des vignes.Je me suis aménagé des jardins et des vergers ; j’y ai planté toutes sortes d’arbres fruitiers.

J’ai creusé pour moi des bassins dont les eaux irriguent des pépinières.

PRIÈRE

O Dieu plein de miséricord, qui accompagnait son peuple élu ver la Terre Sainte, soyes gracieux à écouter notre prière. Vous avez protégé votre peuple et les a guidé à leur destination. Soyez avec nous maintenant. Que les tribulations du présent ne nous tire pas du bon chemin. Donnez-nous la sagesse à connaître la vérité qui puisse nous aider à continuer sur le bon chemin. Encouragez-nous à accueillir la vérité qui nous mène à notre fin. Nous faisons notre prière par Jésus notre Seigneur. 

Merci à vous tous à nous mettre en Chemin; merci d’être partie aussi de ce petit projet; merci de vos prières, pour votre aide et votre compagnie.

FAIRE UN DON

Avec votre don, vous aidera avec des paquets d’alimentation, du matériel sanitaire, l’approvisionnement d´eau, des kits de nettoyage…

À la semaine prochaine!